F12 : Gérer un programme de travaux d’accessibilité selon un Ad’AP

f12

Dans un contexte d’obligation de mise en conformité de l’accessibilité, cette formation vous permet de maîtriser l’élaboration des pièces écrites et graphiques nécessaires aux demandes d’autorisation de travaux, aux permis de construire et aux attestations de conformité.

Vous devenez autonome pour résoudre les problèmes de refus de dossiers, grâce au transfert des meilleures pratiques de consultants qualifiés, et à une pédagogie pro-active et pragmatique (étude de cas et mise en situation de handicap).

Pour qui ?

Architectes, consultants, experts, ingénieurs et techniciens de la maîtrise d’ouvrage ou des Bureaux d’Étude Technique (BET), urbanistes, constructeurs, programmistes, maîtres d’œuvre, dessinateurs-projeteurs, chargés d’opérations, économistes, diagnostiqueurs, paysagistes, etc.

Durée et tarif

En présence (avec une étude de cas sur site) : 4 jours de 7 h soit 28 h, 1 440,00 €

A distance : 6 demi-journées de 3,5 h soit 21 h, 990,00 €

En entreprise (INTRA) pour un groupe : 4 jours de 7 h soit 28 h, 3 600,00 €

Exonération de TVA

Détails

Formacode

22214

Participants

4 à 8
Fauteuil Roulant Logo

Nos salles sont accessibles aux personnes en situation de handicap.

Suivi d’Ad’AP, Programme de travaux d’accessibilité pour tous bâtiments et aménagements ; Préconisations réglementaires et de qualité d’usage, obligations déclaratives, stratégie de mise en œuvre ; Exercices pratiques et mise en situation ; Nombreux documents fournis dont guides, diagnostics et dossiers d’Ad’AP témoins, diaporama de la formation ; Suivi gratuit du premier chantier post-formation.

Il existe un volume important de travaux de mise en conformité de l’accessibilité des établissements recevant du public, en particulier par suite des dépôts des Ad’AP (mairies, écoles, commerces, etc.).
Il existe aussi une forte demande de travaux d’adaptation ou d’aménagement des logements par suite du vieillissement de la population et du développement du maintien à domicile.
La réglementation sur ces sujets est diverse, complexe et fortement évolutive.
Pour toutes ces raisons nous vous proposons une formation courte spécifique à votre activité.

Cette action de formation entre dans le champ d’application des dispositions relatives à la Formation professionnelle ; elle concourt au développement des compétences dans la catégorie « Action de formation » mentionnée à l’article L. 6313-1 du Code du travail.

  • Expérience ou diplôme attestant de la connaissance pratique et théorique des règles de l’art de son métier
  • Niveau 5 (BTS ou équivalent)
  • Niveau 4 (BAC ou équivalent) et expérience professionnelle
  • Niveau 3 (CAP ou équivalent) et expérience professionnelle significative

Admission sur CV, lettre de motivation, entretien téléphonique

Matériel nécessaire pour suivre la formation en présence :
> Prise de note
> Mètre ruban
Matériel nécessaire pour suivre la formation à distance :
> Prise de note
> Mètre ruban
> Ordinateur performant avec micro, webcam et connexion internet haut débit

Objectifs – but professionnel visé

Permettre aux professionnels impliqués dans le suivi d’un Ad’AP ou la gestion d’un programme de travaux d’accessibilité, de maîtriser les règles d’accessibilité et de qualité d’usage, de rédiger et exploiter les documents techniques et administratifs nécessaires, et de renseigner ou assister un maître d’ouvrage sur les différentes phases d’une opération de mise en conformité.

À l’issue de la formation, le stagiaire devra être capable de :

  • Gérer un programme de travaux qui valorise, au-delà des règles minimales de la réglementation, le confort d’usage pour les quatre familles de handicap.
  • Exploiter les règles d’accessibilité des différentes réglementations concernant les établissements recevant du public (ERP), les installations ouvertes au public (IOP), les maisons individuelles, les logements saisonniers et les bâtiments d’habitation collectifs, lors d’une opération de construction, d’aménagement ou de rénovation.
  • Rédiger et renseigner les différents documents administratifs propres à l’accessibilité tels qu’une demande d’autorisation de travaux, une attestation de conformité, un registre public d’accessibilité et tout autre document administratif permettant de gérer un Ad’AP ; Renseigner un maître d’ouvrage et l’assister sur les différentes phases d’une opération de mise en conformité de l’accessibilité d’un établissement et sur les documents s’y rapportant ; Déterminer une stratégie de réalisation de travaux d’accessibilité pour un ERP et une IOP ; Exploiter et valider des documents techniques et administratifs en vue de leur transmission à la mairie, à la préfecture ou à d’autres partenaires institutionnels.
  • Prendre en compte les technologies nouvelles et innovantes dans ses propositions lors de travaux d’accessibilité.

Objectifs pédagogiques à atteindre

Pendant la formation, le participant devra :

  • Acquérir des connaissances sur les déficiences et les besoins pour les quatre familles de handicap.
  • Exploiter les règles d’accessibilité spécifiques au cadre bâti existant et aux nouvelles constructions dans le cadre de son métier.
  • Savoir lire et vérifier le contenu d’un diagnostic d’accessibilité, rédiger une déclaration de travaux, une attestation de conformité, un registre d’accessibilité et tout autre document administratif ou notice descriptive permettant de gérer un Ad’AP.
  • Sélectionner, parmi les solutions technologiques innovantes, les produits efficaces et pertinents.

Enseignement théorique et pratique avec mise en situation sur le terrain (étude de cas, y compris mesures et utilisation du matériel requis).

 

Matériel :
  • Vidéo-projection (textes, schémas, photos, vidéos)
  • Matériel et équipements de mise en situation de handicap (fauteuil roulant manuel ou électrique, lunettes de vision altérée ou bandeau de cécité, canne d’aveugle…)
  • Matériel de diagnostic (inclinomètre, luxmètre, dynamomètre, laser de chantier, télémètre…)
  • Documents papiers de dossiers témoins réalisés mis à disposition
  • Documentation sur clé USB

 

Pour la formation à distance en mode « classe virtuelle » :
  • Plateforme de connexion LMS
  • Jours et horaires imposés
  • Travail personnel à réaliser en plus des heures de « classe virtuelle » estimé à 2 jours
  • Pour compléter votre formation à distance, nous vous proposons d’assister à titre gracieux à une séance de mise en situation de handicap. Vous pourrez ainsi manipuler et utiliser le matériel et les équipements (fauteuil roulant manuel ou électrique, lunettes de vision altérée ou bandeau de cécité, canne d’aveugle…). Pour ce faire, il vous suffit de repérer sur le site internet une session de la formation 1 dont les dates vous conviennent, sachant que ce module a lieu le premier après-midi de la session, en général un lundi après-midi.

JOUR 1 :

 

    • Présentation de l’action de formation
    • Tour de table et partage des activités et projets professionnels
    • Expression des attentes des participants (points techniques, législatifs, etc.)
    • Rappel des objectifs de la formation et présentation du déroulement du stage

Sensibilisation au handicap avec mise en situation :

    • Module ACCESS-01 : Handicaps et usagers – Caractériser une large palette de handicaps et leurs implications concrètes

(Exposé théorique, exercices pratiques, échanges, réponse aux questions)

Compétences développées : Être capable de comprendre les spécificités de chaque type de handicap, perte de mobilité ou différence ; Être capable d’appréhender les difficultés auxquelles les personnes en situation de handicap peuvent être confrontées.

> Caractéristiques des différents types de handicap et descriptif des déficiences fréquentes
> Mise en parallèle avec les difficultés des personnes âgées
> Manipulation du matériel et des équipements de mise en situation de handicap
> Chaîne de déplacement, éléments du bâti et valeurs dimensionnelles à prendre en compte
> Exercices de mise en situation de handicap sur des parcours intérieurs et extérieurs : expérimentation de la chaîne de déplacement et des difficultés qui peuvent être rencontrées suivant le handicap ou la déficience
> Retours d’expériences, échanges

    • Module ACCESS-13 : Qualité d’usage et de participation pour tous – Répondre aux besoins de tous les usagers et réduire au maximum leur situation de handicap

Compétences développées : Être capable de prendre en compte les demandes et les particularités de chaque usager lors de la conception d’un produit, mobilier ou espace de vie ; Être capable de repérer les situations de handicap, d’inconfort ou de gêne et d’apporter des solutions correctives de qualité.

> La diversité des usagers
> Les besoins spécifiques
> Les anomalies de l’accessibilité « réglementaire »
> Une solution de qualité d’usage globale et pérenne, pour toutes et pour tous

    • Module ACCESS-06 : Solutions matérielles et technologiques – Proposer des solutions techniques adaptées et innovantes

Compétences développées : Être capable d’utiliser des moyens performants, pertinents et adaptés suivant les besoins, les demandes et les situations.

> Démonstration par images et vidéos de matériels innovants et échanges sur leur efficacité, leur niveau d’ergonomie et leur pertinence

    • Remise d’un document mémo des connaissances apportées dans la journée

 

JOUR 2 :

 

    • Examen de dossiers d’accessibilité réalisés pour différents types de situations et pour différents types de clients ou donneurs d’ordre
    • Module ACCESS-02 : Réglementations et documents d’audit – Comprendre et exploiter un rapport de diagnostic d’accessibilité d’un établissement grâce à une connaissance des règlementations propres à l’accessibilité

Compétences développées : Être capable d’appliquer la réglementation adaptée au bâtiment ou à l’installation étudié(e) ; Être capable, lors d’opérations de construction, de rénovation ou de diagnostic, de réussir ou de solutionner l’accessibilité aux personnes handicapées, au sens de la réglementation.

> Présentation du cadre législatif, quelques dates
> Présentation du cadre réglementaire, décrets et arrêtés en vigueur
> Quelques définitions au sujet de la classification des bâtiments
> Obligations : Quid du propriétaire ou de l’exploitant ?
> Les actions de mise aux normes de l’accessibilité à mener
> Les Cerfa déclaratifs, leur emploi
> Cas dérogatoires

> Étude de l’arrêté du 8 décembre 2014 (ERP/IOP dans un cadre existant) et de l’arrêté du 20 avril 2017 (ERP/IOP lors de la construction)
> Les besoins d’espaces, limites dimensionnelles

> Exercices sur plan
> Présentation d’une grille de diagnostic et d’exemples de diagnostics réalisés
> Exercices de diagnostic sur le terrain, en intérieur et en extérieur

    • Remise d’un document mémo des connaissances apportées dans la journée

 

JOUR 3 :

    • Questionnaire et autocorrection sur les connaissances apportées la veille
    • Suite du Module ACCESS-02 : Réglementations et documents d’audit – Comprendre et exploiter un rapport de diagnostic d’accessibilité d’un établissement grâce à une connaissance des règlementations propres à l’accessibilité

Règles d’accessibilité applicables aux ERP/IOP dans un cadre existant et mise en parallèle avec les règles de la construction :
> Autres valeurs à mesurer : altimétrie, pente, éclairement, absorption acoustique, force de traction ou de poussée
> Continuité et rupture de la chaîne de déplacement : entrée de la parcelle, stationnement, cheminements extérieurs, accès au bâtiment, accueil, circulations horizontales, circulations verticales, sanitaires, signalétique, etc.

> Exercices de diagnostic sur le terrain,en intérieur et en extérieur

    • Module ACCESS-05 : Obligations déclaratives – Assurer le suivi d’un Ad’AP, élaborer une déclaration de travaux, une attestation de conformité et un registre public d’accessibilité ; Organiser la communication et planifier les échéances avec le donneur d’ordre

Compétences développées : Être capable d’assurer l’assistance au maître d’ouvrage au moment de la déclaration de mise en conformité, des contrôles et du suivi de l’accessibilité d’un établissement ou d’une installation.

> Obligations, responsabilités, sanctions
> Présentation et modalités de renseignement des Cerfa et notices
> Présentation du contenu du registre public d’accessibilité

    • Remise d’un document mémo des connaissances apportées dans la journée

 

JOUR 4 :

Journées de mise en situation avec étude de cas (ou travail personnel si formation à distance, avec visa du formateur) :

    • Module ACCESS-11 : Constitution d’un dossier d’accessibilité complet pour un établissement recevant du public ou un bâtiment d’habitation – Étude de cas

Compétences développées : Être capable de réaliser des prestations professionnelles pour un client réel dans un temps imparti ; Être capable de rédiger, corriger et ordonner des documents techniques et administratifs en vue de leur exploitation par le client auprès de la mairie, de la préfecture ou d’autres organes officiels.

> Vérifier un diagnostic d’accessibilité, tenir compte de l’année de construction, de la catégorie, du type, des prestations apportées au public, des particularités, de la politique d’accessibilité du donneur d’ordre, de l’Ad’AP et des éventuelles modifications à y faire, des contraintes avec la voirie publique
> Repérer un cas dérogatoire
> Préparer les concertations avec l’UDAP (Architecte des Bâtiments de France) et la DDTM (service de l’urbanisme de la préfecture)

> Mise en situation à partir d’un cas réel ou fictif : constitution d’un dossier complet de mise en conformité d’un ERP, définition de la stratégie de mise en accessibilité et démarches
> Réalisation d’exercices avec des niveaux de difficulté progressifs

  • Clôture de la formation :
    Contrôle des connaissances par un QCM
    Remise de documents numériques (logiciel de diagnostic, bibliothèques diverses, exemples types de rapports et de dossiers)
    Remise de l’attestation de compétences
    Évaluation de l’action de formation par les stagiaires

Modalités d’information et d’accueil

Nos salles sont accessibles aux personnes utilisatrices d’un fauteuil roulant selon les dispositions règlementaires en vigueur. Nous pouvons répondre à d’autres spécificités sur demande (mobilier, boucle à induction magnétique…). Cela ferait l’objet d’un avenant à la convention de formation.

Une convocation à la session de formation est adressée 10 jours avant la session de formation.

Le formateur prend en charge les stagiaires dès leur arrivée. Il gère l’emploi du temps et propose de prendre les repas de la pause déjeuner en commun. À chaque candidat est transmis un livret d’accueil comprenant notamment la présente fiche et le règlement intérieur.

Un tour de table permet aux stagiaires de se présenter, d’exprimer ce qu’ils attendent de la formation et les applications qu’ils en feront dans leur activité professionnelle. Cela permet au formateur de prévoir le transfert des compétences à faciliter. Il rappelle les objectifs de la formation avant de commencer le programme.

Les questions sont libres et participent à la richesse des échanges et au rythme des différentes interventions.

 

Modalités de contrôle continu

Des questionnaires à réponses ouvertes sont proposés le lendemain matin des jours de formation. Une autocorrection est aussitôt effectuée. Ce questionnaire n’est pas noté et n’entre pas dans l’évaluation finale du candidat.

Des exercices de diagnostics sont réalisés in situ avec du matériel professionnel de mesure, et confrontés aux avis des pairs puis à celui du formateur.

La répétition et la reformulation sont régulièrement pratiquées.

 

Modalités d’évaluation des acquisitions

En fin de session, chaque candidat doit répondre à un QCM. Le résultat du QCM compte pour la validation des connaissances acquises pendant le stage. Une attestation de compétences est remise si un nombre suffisant de bonnes réponses est atteint.

 

Choisir LIESS ACCESS pour l’expertise et la complémentarité des intervenants

LIESS ACCESS s’associe les compétences de formateurs et intervenants spécialisés dans leur domaine et ayant une solide expérience de terrain, afin de délivrer des formations de qualité.

LIESS ACCESS met tout en œuvre pour que les bénéficiaires des formations soient rapidement opérationnels et autonomes dans l’exercice des acquis de la formation au sein de leur activité professionnelle.

Dans le cadre de la certification QUALIOPI, LIESS ACCESS vise l’excellence dans toutes ses prestations.

Important ! Une assistance à distance après formation est assurée pour le premier chantier ou dossier.

Cette formation permet d’être référencé(e) sur le réseau professionnel HANDI-RENOV.

 

Lieux et dates

A distance

  • Janvier 2022 : du 24/01 au 01/02
  • Août 2022 : du 01/08 au 09/08

Toulouse (ou Couffouleux)

  • Octobre 2022 : du 17/10 au 20/10

Bordeaux (ou Mazères)

  • Juin 2022: du 20/06 au 23/06

Paris (ou Massy-Palaiseau)

  • Mars 2022 : du 21/03 au 24/03
  • Septembre 2022 : du 19/09 au 22/09

La Réunion

  • Février 2022 : du 08/02 au 10/02

Martinique, Guadeloupe ou Guyane

  • Novembre 2021: du 16/11 au 22/11

Satisfaction

5/5
5/5
Taux de satisfaction des 4 stagiaires ayant suivi cette formation d’avril 2021 à juin 2021 : 98.75 %

Avis de nos stagiaires

Nicolas D.

-

Responsable travaux au Ministère de l'Intérieur
Région parisienne - juin 2021 - Très bien. 10/10
Mélanie L.

-

Chargée de Missions transversales au CHU de Rouen
Région parisienne - juin 2021 - Formation très complète.
Jean-Luc G.

-

Responsable travaux dans une Communauté de Communes
FOAD - avril 2021 - J'avais un a priori sur les formations à distance, mais finalement c'était positif.

Extrait de séance de formation

Recherche de solution

Théorie et pratique - Action et intéraction

Logo Liess Access Contacts

Nous contacter